Jardins Suspendus de Cohons
loading...
Nous contacter :
Nous écrire
Nous téléphoner
Nous situer (carte)
Notre adresse postale

Nous répondons à vos questions du Lundi au Samedi de 9h00 à 19h00 aux numéros suivants :

Commune de Cohons
14 rue Candrée - 52600 Cohons

Les « escargots de pierre » appartiennent à la grande famille des labyrinthes-buttes  dont le goût s’est répandu au XVIIIe siècle avec la mode des jardins anglais ou jardins pittoresques.









Il faut se tourner vers la mythologie, où l’histoire et le conte se mêlent pour répondre aux interrogations métaphysiques de l’homme, pour trouver la trace du premier labyrinthe : Thésée parvient à tuer le Minotaure et à ressortir du labyrinthe construit par Dédale grâce au fil qu’Ariane lui donne.  Le labyrinthe est un chemin initiatique dont on retrouve la symbolique sur le dallage de certaines cathédrales, comme à Reims, dont le dessin est devenu l’emblème des Monuments historiques. 

Escargots de pierre à cohons
Structure d’un escargot de pierres

Cet ornement est très prisé dans l’art des jardins, et le plus connu d’entre eux sans doute, est celui du Jardin des Plantes à Paris où Buffon et son équipe de Bourguignons œuvrèrent pendant cinquante ans à partir de 1739. «  Engagez-vous dans les spirales du Labyrinthe, elles vous amèneront au sommet de la colline : vous y jouirez du panorama de Paris, vous le contemplerez à votre aise sur les bancs du kiosque. » lit-on dans un guide sur le Belvédère du Labyrinthe publié en 1985 par le Muséum National d’Histoire Naturelle.

Une butte de terre, naturelle ou aménagée, constitue un support idéal pour organiser une déambulation en spirale, souvent bordée de buis, au terme de laquelle le promeneur atteint le belvédère, avec sa « belle vue » qui s’étend au loin sur le paysage.

visite insolite haute-marne
Animation au Parc des Escargots de Pierres

À Cohons et plus généralement sur le sud du plateau de Langres, l’abondance de la pierre calcaire qui affleure naturellement partout permet d’ériger des buttes plus imposantes sur une moindre surface au sol. Ainsi faut-il voir l’origine de nos escargots de pierre sèche en Haute-Marne, sur le plateau de Langres, où près d’une vingtaine a été recensée par Alain Catherinet (Les Escargots, une énigme archéologique dans nos jardins haut-marnais du temps jadis, 1990).

Trois de ces escargots, les plus beaux et les mieux conservés, trônent dans les Jardins suspendus de Cohons formant des « fabriques » pittoresques remarquables.

 Au Clos de la Roche, Nicolas Daguin érige peu après 1808 un petit escargot conique, d’une hauteur de 3,5 mètre pour 15 mètres de diamètre.  Il offre un panorama époustouflant sur son jardin en terrasses, sur le village et au loin sur trois provinces.  À l’origine, un labyrinthe de buis s’étendait au pied du belvédère d’où les parents observaient d’un œil amusé les enfants jouant dans le dédale végétal.

escargots de pierre visite
L’escargot de pierres conique de Daguin

En 1808, François Bertrand, notable langrois, achète le dernier tiers de la forêt de Lahie et de Champ-Bresson soit 5,5 ha coupé par la route de Bourg pour y aménager son propre parc pittoresque. Ami de Daguin, et sans doute admiratif de ses jardins en terrasses, il va créer son jardin anglais. Il l’aménage aussitôt en jardin en terrasses et en parc pittoresque agrémenté de plusieurs fabriques de pierre sèche dont une grotte, une table, un théâtre de verdure. Il s’inspirera du Clos de la Roche en tirant parti au mieux de ce que la nature du terrain lui permet de développer à cet endroit. Une première partie boisée est agrémentée de deux terrasses bien exposées qui surplombent une allée formant balcon au-dessus de la route, qui conduit à une porte discrète s’ouvrant sur la modeste route que l’on franchit allègrement pour aussitôt pénétrer dans l’autre partie du parc.  Nul doute possible, la date du 24 avril 1808 gravée à gauche sur le pilier du portail nous confirme que nous entrons de nouveau chez Bertrand.  L’allée chemine doucement entre l’escarpement de la falaise à droite, où croissent des buis odorants, et la terrasse basse à gauche, où s’étire un long bassin alimenté par un puits, qui indique sa fonction vivrière.

Lieu insolites en Haute-Marne
Chemin du Parc des Escargots de Pierres

La promenade est rehaussée par plusieurs « fabriques » dont un théâtre ouvert, une table de pierre, et de nombreux bancs qui permettaient autrefois de profiter de points de vue remarquables sur les paysages environnant.  Au détour du chemin, surgissant dans l’encadrement de grands arbres, un monumental belvédère barre soudain le paysage. Sa forme carrée et la grande spirale qui monte à l’assaut de son sommet le font ressembler à un mastaba, sépulture de l’Égypte ancienne.  La forme de la parcelle et la présence d’un grand meurger à cet endroit ont sans doute amené les créateurs du parc à transformer un simple amas de pierres en un impressionnant escargot de pierre sèche qui nous toise de ses cinq mètres de hauteur. Furent-ils inspirés par le retentissement de la campagne d’Égypte de Bonaparte et les fabuleuses découvertes qui y furent faites, sans doute aussi. 

spectacle escargots de pierres
Spectacle au Parc des Escargots de Pierres

Après 1839, la veuve de François Bertrand édifie un troisième escargot, le plus spectaculaire et le plus majestueux des trois escargots des Jardins suspendus de Cohons.  Avec ses 16 mètres de diamètre et presque 6 mètres de hauteur, il constitue le point d’orgue de l’ornementation du parc pittoresque, et désormais l’emblème des Jardins suspendus de Cohons.

Tous ces escargots, tout comme l’ensemble des murs de clôture ou de soutènement et les fabriques du domaine, sont bâtis en pierre sèche, c’est-à-dire sans aucun liant, selon une technique ancestrale que maîtrisaient à la perfection les carriers et maçons de Cohons. Chacun des deux belvédères du Parc des escargots offre un intéressant point de vue sur la vallée et sur le plateau vers Langres. Comme au Clos de la Roche, de nombreuses variétés d’arbres, reprenant la grammaire du style pittoresque, ornent le parc des escargots de pierres : ifs, buis, charmes, etc.


Articles connexes :


Soutenez l'aventure des Jardins de Cohons en partageant cet article !

No Comments

Laisser un commentaire